l’ALgérie, le pétrole et le pain

L’Algérie s’embrase ; la cause ? La corruption, les passes droits, la cherté de la vie, le manque de logement, et le vecteur de tout cela est le chômage. Si les jeunes algériens se révoltent c’est qu’ils ont en assez d’un régime qui se grossit de la rente pétrolière et qui les laisse en proie à la misère. Le régime algérien, à sa tête le président Bouteflika et une meute de généraux qui n’ont d’autre souci que de piller le pays. Au moment où les autres pays diversifient leurs revenus et leurs ressources, le régime algérien diversifie les moyens de piller la seule ressource du pays à savoir la rente pétrolière ; les généraux détiennent la plupart des sociétés d’importations de produits de première nécessité, c’est pourquoi il n’est pas exclu que la hausse des ces produits ne soient un complot échafaudé par cette gente. Depuis l’indépendance du pays, le FLN, le parti au pouvoir, n’a de cesse d’affirmer que l’Algérie appartient au peuple, mais il s’est avéré, par la suite, que ce que le peuple possédait avant l’indépendance ne lui sera pas confisqué, mais quel différence y a-t-il entre le colonisateur et le gouverneur confiscateur ?! Le peuple algérien, dans son ignorance, avait applaudit la mesure avant qu’il ne se rende compte que la supercherie est énorme. Depuis l’indépendance du pays et le FLN promet des emplois, des logements et même des aides à la création d’entreprises, tout cela n’a été que mensonges, tromperie et leurre, car le pouvoir en assommant le peuple par ces promesses et ces slogans, il a étendu ses racines et consolidé les murs de sa forteresse. Depuis l’indépendance du pays et le pouvoir en place met en scène des plans pour manipuler le peuple, et il a réussi à le trahir en affirmant qu’Abbane Ramdane est « tombé au champ d’honneur » avant que l’un des leurs affirme l’avoir exécuté. En lui inculquant que Boumedienne avait conduit un « redressement révolutionnaire », avant de découvrir qu’il s’agissait d’un coup d’Etat. En lui cachant la vérité sur la décennie noire ; pleins d’algériens pensent, et ce n’est pas à tort, que la décennie noire est orchestrée par le pouvoir ; certains sont même prêts à témoigner. En lui déclarant que le pouvoir vient du peuple, alors que le vrai gouverneur n’est autre que l’armée et ses commis. Si la jeunesse algérienne se révolte aujourd’hui c’est pour dire son désarroi, raconter ses malheurs, c’est pour crier son désespoir, cette jeunesse a le sentiment d’être volée, abusée, violée, usurpée, dénigrée et pire encore elle a le sentiment d’être exclue, que le régime ne veut plus entendre parler d’elle. Cette jeunesse, qui essaie de vivre avec un petit rien et de créer un monde plein de fleurs ; ces fleurs ne seront qu’un emploi quelconque, un petit toit de quelques mètres, regrette, aujourd’hui, à Alger, à Oran, à Annaba et à Paris et partout ailleurs, et brisons les tabous, l’Algérie d’un temps révolu.

 


Un commentaire

  1. Salut ! J’apprécie le topic de vos articles !!!
    Faites un tour sur mon blog d’acctu http://theraspoutine.unblog.fr

Répondre

future generation |
URSS |
didyousayamerica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The raspoutine news
| linfoenplusur
| lucedutoit